Réussir sa VAE sans prise de tête… La suite !

Dans mon dernier article, je vous livrais mes 5 conseils pour réussir sa VAE.

Pourtant, arrivée à la fin de l’article, je me suis rendu compte que j’avais encore beaucoup à vous dire.

Dans mon activité d’accompagnement VAE, je dois dire que j’en vois de toutes les couleurs…

Mais comme je veux que vous réussissiez votre VAE, j’ai envie de vous donner d’autres (supers…) conseils pour l’anticiper au mieux et surtout que vous ayez votre diplôme en poche à l’issue de ces quelques mois de travail

Je vous en parle plus en détail : ⬇

Au sommaire :

Sans plus attendre, comment réussir sa VAE sans prise de tête ? Partie 2.

La question du temps et de l’argent

⏳ Tout d’abord, intéressons-nous à la question du temps :

Lorsqu’on se lance dans une VAE, la patience doit être notre meilleure alliée. En effet, il n’est pas pertinent d’imaginer terminer sa VAE au bout de trois mois. Il est bien plus raisonnable de tabler sur un délai de douze mois environ.

Parce qu’il faut également tenir compte des délais de traitement de votre dossier auprès de l’organisme certificateur, qui sont incompressibles et sur lesquels vous aurez généralement peu d’emprise.

💰 S’agissant de la question de l’argent :

Je vois de nombreux candidats à la VAE qui ne sont pas au clair sur la question des financements possibles et de leur reste à charge.

En effet, lors de cette démarche, il convient de distinguer :

  • les frais d’accompagnement : si vous optez pour un accompagnement, il vous faudra intégrer ce coût et prévoir entre 1000 € et 2000 €. Il faudra veiller à vérifier votre solde sur votre compte formation.
  • Le coût du diplôme à régler auprès de l’organisme certificateur et qui se compose des frais d’inscription et des frais de jury. Cette question du montant restant à votre charge est à valider auprès de l’organisme certificateur.

Bien évidemment, il vous faudra avoir toutes les informations avant de vous inscrire et de débuter votre VAE. C’est d’autant plus important que vous avez peut-être la possibilité de solliciter votre employeur, Pôle Emploi ou d’autres organismes afin de participer au financement de votre VAE.

L’importance de mettre en place une organisation efficace

La démarche de validation des acquis de l’expérience ne doit pas être prise à la légère. C’est un véritable projet que vous devez intégrer dans votre emploi du temps et qui nécessite une gestion rigoureuse.

Pour ce, je vous conseille de tout regrouper au même endroit : il peut s’agir d’un carnet, d’un logiciel de gestion de tâches du type notion, trello ou bien encore Google drive.

L’important est vraiment que toutes les données relatives à votre VAE soient centralisées car vous aurez besoin de toutes les informations que vous notez au fur et à mesure pour mener à bien les différentes étapes de votre VAE.

J’insiste vraiment sur l’importance d’être organisé dès le début de la démarche. Dans le cas contraire, vous risqueriez de stresser inutilement voire de vous décourager et donc de ne pas aller jusqu’au bout.

Vous pouvez également jeter un œil à mon workbook VAE en cliquant ici. Ce document est le support que j’utilise avec mes apprenants lors de mes accompagnements VAE. Je l’ai élaboré pour que vous puissiez réussir votre démarche de VAE en toute autonomie en suivant simplement les étapes mentionnées.

La peur de la page blanche

Au fil de mes accompagnements, j’ai remarqué que de nombreux candidats à la VAE redoutaient de ne pas savoir ce qu’ils allaient bien pouvoir raconter dans leur dossier.

J’aimerais vraiment vous rassurer sur ce point ! Si je prends le cas d’un salarié souhaitant obtenir un BTS, il est demandé un dossier de 80 pages. Contrairement à ce que l’on croit, je vous assure qu’on arrive vite à ces fameuses 80 pages.

Avant de se focaliser sur ce nombre, il faut plutôt réfléchir à présenter un ensemble cohérent et qui mette en valeur votre parcours professionnel.

Ainsi, lorsque vous décrivez la structure et l’organisation de votre entreprise, il faut toujours lier cela à soi et à son activité, qu’on aura pris soin de décrire précisément à travers 3 tâches représentatives.

Si on s’intéresse au cas d’un commercial, décrire le fonctionnement du service marketing est certainement indispensable alors que décrire le fonctionnement de l’unité de production sera probablement moins pertinent, à moins que cela ait vraiment un rapport avec votre activité.

Rédiger son dossier, c’est avant tout être en mesure de présenter un dossier rédigé de manière cohérente et organisée autour de :

  • la description de votre activité,
  • l’analyse de la structure de votre activité,
  • et enfin l’analyse de votre poste de travail.

S’éparpiller et rédiger un dossier hors sujet

Il arrive parfois qu’à trop vouloir étoffer son dossier, certains candidats abordent des sujets qui n’ont rien à voir avec leur activité ou leur poste de travail.

C’est pourquoi j’insiste sur le fait qu’il faut aborder sa VAE tel un véritable projet. Chaque information, chaque action doit avoir pour objectif de réussir votre VAE.

Vous devez toujours avoir à l’esprit la question suivante : de quelle manière l’information ajoutée dans votre dossier peut-elle être reliée au reste pour maintenir et surtout garantir la cohérence du dossier ?

Se laisser submerger par le stress lors de l’oral du jury

Le stress est un sentiment normal, et même plutôt positif. Il doit vous permettre de vous pousser à donner encore plus que d’habitude le meilleur de vous-même.

Je sais que de nombreux candidats à une VAE se sentent stressés lors du jour J. Ce stress est compréhensible.

Cependant, il vous faut faire redescendre la pression et n’avoir qu’une seule idée en tête lors de cet oral : expliquer votre parcours de manière cohérente pour réussir votre VAE.

Je vous rappelle un point important : l’oral de la validation des acquis de l’expérience n’est pas un examen scolaire.

Dans le cas d’un oral de jury de VAE, la situation est très différente et votre posture doit l’être également. En effet, vous êtes un professionnel qui présente son activité à d’autres professionnels. Vous n’êtes pas en train de présenter la soutenance d’un master face à des enseignants.

De manière plus concrète, le candidat à la VAE est un professionnel qui vient présenter un dossier sur son quotidien professionnel qu’il maîtrise et sur lequel il va échanger avec ses pairs.

La question principale à laquelle le jury cherche à répondre est la suivante : avez-vous suffisamment d’expérience professionnelle pour qu’un diplôme attestant de cela vous soit remis ? Si oui, votre validation des acquis de l’expérience est acceptée.

Mal préparer son entretien et le rater

L’oral de jury est la dernière étape d’une VAE. Cela signifie que lors de cet oral, vous avez largement travaillé votre dossier. Vous le connaissez en théorie sur le bout des doigts…

Pourtant, il arrive que certains candidats se présentent avec un dossier préparé de manière incomplète. Par conséquent, les réponses aux questions posées par le jury sont évasives ou imprécises.

Pour éviter cela, je vous invite à toujours vous référer, lors de la préparation de votre dossier, aux éléments du référentiel de formation.

Cependant, et si cela peut vous rassurer, sachez que généralement, le jury se révèle assez bienveillant et il est encore possible d’être “repêché” lors de l’oral.

Si malgré tout, votre entretien se soldait par un échec, le jury statue généralement sur la délivrance d’une VAE partielle. Cela signifie qu’il vous invite à vous former en suivant des modules de formation complémentaire. La durée de recevabilité de la validation partielle dépend de l’organisme certificateur, mais la durée globalement observée est de trois ans.

Dans le cas d’une validation partielle, il convient donc de se rapprocher de l’organisme certificateur pour valider la durée de la validation partielle ainsi que les modalités d’une formation complémentaire.

J’espère que ces conseils vous aideront.

Et si vous êtes un peu perdus pour vous lancer dans votre VAE, j’ai la solution idéale pour vous. 😉

Découvrez mon atelier gratuit Comment démarrer une VAE.

  •  
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.